Nul nous nomme.
Vous nous contemplez​,​ sans jamais ose​r​ vous interroger sur les conséquences de notre relation naissante sur votre devenir.
Reconnaissable​s​ entre tous, nous avons dans l’idée de briser les schémas pour conquérir votre consentement en mimant chaque seconde de vos trajectoires. Nous ne devons pas grand chose à notre géniteur​,​ si ce n’est d’avoir autorisé son cerveau à se laisser traverser par une pensée. Nous sommes nés d’improbables collusions, de déconvenues, de croisements, de mythes de gloire, d’évitements… Il est bel et bien question de vous sortir de la torpeur et de l’enfermement pour vous révéler sensibles aux émotions qui vous entourent. Vous enrichir d’elles​,​ quelque soit leur couleur.
Nous avons souvent songé aux circonstances qui ont amené cet ex-punk fan de musique jamaïcaine à caresser une feuille blanche pour parcourir le contour de nos visages. Était-il seulement sobre lorsqu’il a brandi le crayon à papier, sous la contrainte d’un éditeur, amoureux sous influence d’une femme ou s’agissait-il d’épater ses enfants ? Nous ne disposons à cette heure ​que ​de très peu d’éléments et d’aucun témoignage, toujours est-il que nous menons des recherches sur nos origines​,​ ​cela ​pourrai​t s’apparenter à la genèse d’une nouvelle ère.

Énigme Anonyme

Droit de réponse de l’artiste : je ne​ suis p​as ​​​certain de reconnaître la paternité de cette œuvre​,​ tant ma progéniture a une image dégradante de son géniteur.

La main gauche (K2C) pour manito